Masquieres : les Chroniques

L'actualité de la vie à Masquières (Lot et Garonne)

Archive pour la catégorie 'Tera'

TERA – Animation Econature

Posté : 14 novembre, 2016 @ 6:52 dans Environnement, Manifestations, Tera | Pas de commentaires »

logoterasimple

 

Dans le cadre du programme ECONATURE, en partenariat avec la région Nouvelle Aquitaine et le département du Lot-et-Garonne,  l’association Tera organise une animation dont le thème sera :

« Le projet TERA : Ecohameau et développement territorial »,

le vendredi 18 novembre, à 18h00,

sur la commune de Masquières, à Lartel.

Les acteurs du projet TERA se présenteront et présenteront les grands principes de ce projet, son modèle économique, ainsi que la démarche qu’ils ont adoptée : Pourquoi construire un écohameau expérimental dans une zone rurale, en partenariat avec les acteurs locaux?  Comment y relocaliser une production et des activités respectueuses de l’environnement, assurer un revenu d’autonomie à ses habitants et contribuer à la redynamisation du tissu économique et social du territoire ? La discussion sera ouverte pour entendre les questions, besoins, propositions des participants. La soirée se poursuivra autour d’un buffet : chacun est invité à apporter un plat à partager, l’association cuisinera à base d’ingrédients issus de producteurs locaux.

Les animations du programme ECONATURE se tiennent deux vendredis par mois. Elles constituent un cycle d’animations culturelles, touristiques et commerciales autour de la transition écologique et de la valorisation des patrimoines humains, économiques et productifs du territoire. Le programme est actualisé régulièrement sur le site internet www.tera.coop

 

Contact : Marie-Hélène contact@tera.coop

09 84 12 43 60

 

- TERA – Animation Econature

Posté : 30 octobre, 2016 @ 6:48 dans Environnement, Manifestations, Tera | Pas de commentaires »

logoterasimple

 

Dans le cadre du programme ECONATURE, en partenariat avec la région Nouvelle Aquitaine et le conseil départemental du Lot et Garonne,  l’association Tera organise une animation autour de :

l’eau, ses utilisations et son cycle naturel,

le vendredi 4 novembre, à 18h00,

sur la commune de Masquières, à Lartel.

Nous accueillerons Bernard Veyssière, gérant du bureau d’étude Envi d’eau spécialisé dans la collecte et l’assainissement de l’eau et situé à Douelle dans le Lot. Également formateur, il a accompagné la mise en place d’un dispositif de collecte, stockage et filtration d’eau de pluie et de phytoépuration au cours du chantier-formation qui s’est tenu ces derniers mois sur le site de l’association TERA.

Ce dispositif est intégré à un habitat léger visant l’autonomie en eau et en énergie également mis en place au cours de ce chantier. Bernard nous parlera de l’eau, de ses utilisations et de son retour vers le cycle naturel.

Des producteurs locaux respectueux de l’environnement et de l’humain dresseront leur stand à cette occasion et proposeront leurs produits. La soirée se poursuivra autour d’un buffet : chacun est invité à apporter un plat à partager, l’association cuisinera à base d’ingrédients issus de producteurs locaux.

Les animations du programme ECONATURE se tiennent deux vendredis par mois. Elles constituent un cycle d’animations culturelles, touristiques et commerciales autour de la transition écologique et de la valorisation des patrimoines humains, économiques et productifs du territoire. Le programme est actualisé régulièrement sur le site internet www.tera.coop

 

Contact : Marie-Hélène contact@tera.coop 09 84 12 43 60

 

Adresse : Association Tera, Lartel, 47370 Masquières

- TERA – Animation Econature

Posté : 18 octobre, 2016 @ 9:54 dans Manifestations, Tera | Pas de commentaires »

logoterasimple

Dans le cadre du programme ECONATURE, un cycle d’animations culturelles, touristiques et commerciales autour de la transition écologique et de la valorisation des patrimoines humains, économiques et productifs du territoire, l’association Tera organise une animation autour du jardin Bio,

le vendredi 21 octobre, à 18h00, à Lartel.

Cécile Fontaine, formatrice en jardins partagés depuis plusieurs années, viendra partager ses trucs et astuces pour le jardin bio de l’automne. Elle proposera également un atelier pratique de bouturage et de marcottage. L’atelier se tiendra dans les jardins du siège social de TERA au lieu-dit Lartel, sur la commune de Masquières. Ces jardins, cultivés selon les principes de la permaculture, préfigurent l’un un jardin collectif d’un écohameau, et l’autre, un jardin individuel associé à un habitat léger visant l’autonomie en eau et en énergie. La soirée se poursuivra autour d’un buffet: chacun est invité à apporter un plat à partager, l’association cuisinera à base d’ingrédients issus de producteurs locaux.

Les animations du programme ECONATURE se tiennent deux vendredis par mois. Le programme est actualisé régulièrement sur le site internet www.tera.coop

 

Contact : Marie-Hélène contact@tera.coop

09 84 12 43 60

- TERA – Animation Econature

Posté : 4 octobre, 2016 @ 12:43 dans Evènements, Tera | Pas de commentaires »

logoterasimple

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Depuis le 18 juillet, un chantier-formation financé par la Région Nouvelle Aquitaine et le Département du Lot-et-Garonne se tient sur le siège de l’association Tera, à Lartel, sur la commune de Masquières. Ce chantier-formation a formé douze stagiaires à l’autonomie énergétique et à l’écoconstruction d’habitat léger ; 6 de ces stagiaires étaient des adhérents de l’association Tera, et 6, des demandeurs d’emplois ou bénéficiaires du RSA du territoire.

Ce chantier s’achève le vendredi 7 octobre. Dans le cadre du programme ECONATURE, un cycle d’animations culturelles autour de la transition écologique et de la valorisation des patrimoines humains, économiques et productifs du territoire, l’association Tera accueillera le public pour présenter le travail réalisé, vendredi 7 octobre à 18h30. Une visite guidée du chantier sera proposée, afin de découvrir les réalisations de cet été, deux maisons démontables, équipées des composantes de leur autonomie : panneaux solaires thermiques et photovoltaïques, éolienne, poêle bouilleur, système de récupération et filtration d’eau de pluie et de phytoépuration. Il reste quelques travaux à accomplir, ce qui permettra aux visiteurs d’avoir accès à quelques étapes de la construction.  L’une de ces maisons sera équipée pour servir d’écogîte de démonstration d’un habitat léger visant l’autonomie en eau et en énergie ; l’autre sera une salle commune mise à disposition des acteurs du territoire pour des conférences et animations.

Un certificat des compétences acquises sera remis à chacun des douze stagiaires et la soirée se poursuivra autour d’un buffet : chacun est invité à apporter un plat à partager et l’association cuisinera des mets à base de produits locaux et respectueux de l’environnement.

Les animations du programme ECONATURE se tiennent deux vendredis par mois. Le programme est actualisé régulièrement sur le site internet www.tera.coop

 

Contact : Emmanuelle contact@tera.coop 09 84 12 43 60

Adresse : Association Tera, Lartel, 47370 Masquières

 

 

 

 

- Marché de producteurs

Posté : 20 septembre, 2016 @ 10:52 dans Manifestations, Tera | Pas de commentaires »

Malgré les embûches semées sur sa route par la municipalité, l’association Tera continue de développer son activité et les animations dans le cadre de son projet ECONATURE. La prochaine sera vendredi 23 septembre et vous trouverez ci-dessous son annonce :

 logoterasimple

Dans le cadre du programme ECONATURE, un cycle d’animations culturelles autour de la transition écologique et de la valorisation des patrimoines humains, économiques et productifs du territoire, l’association Tera organise un marché et une rencontre publique avec des producteurs locaux engagés dans une agriculture biologique ou s’inscrivant dans une démarche respectueuse de l’environnement et de l’humain, le vendredi 23 septembre, à 18h30, sur la commune de Masquières, à Lartel.

Cette rencontre se tiendra autour d’un habitat léger visant l’autonomie en eau et en énergie, en cours de construction dans le cadre d’un chantier-formation financé par la Région Nouvelle Aquitaine et le département du Lot-et-Garonne. Les producteurs seront invités à se présenter et proposeront leurs produits à la vente. La soirée se poursuivra autour d’un buffet partagé : chacun est invité à apporter un plat à partager et l’association cuisinera des mets à base de produits locaux et respectueux de l’environnement.

Un panier garni et un chéquier de bons d’achats seront à gagner. Pour cela, il suffira de trouver la distance moyenne parcourue par le plat que nous allons réaliser à partir des produits locaux ! A noter qu’en 2015, la distance moyenne parcourue par un produit alimentaire entre son lieu de production et l’assiette du consommateur excède la plupart du temps 2000km !

En amont du marché, l’association a également invité les producteurs à une rencontre afin de faire connaissance avec eux et d’échanger sur leurs réseaux de distribution et sur la façon dont l’association pourrait les soutenir.

Les animations du programme ECONATURE se tiennent deux vendredi par mois. Le programme est actualisé régulièrement sur le site internet www.tera.coop

 

Contact : Emmanuelle contact@tera.coop 09 84 12 43 60

 

Adresse : Association Tera, Lartel, 47370 Masquières

- Dans mon jardin au naturel

Posté : 7 juin, 2016 @ 10:22 dans Environnement, Manifestations, Tera | Pas de commentaires »

Logo CPIE


Bienvenue Dans Mon Jardin au Naturel

Jardin naturel Pour la 2eme année consécutive, le CPIE Pays de Serres-Vallée du Lot organise l’évènement « Bienvenue Dans Mon Jardin au Naturel » les 11 et 12 juin 2016, des jardiniers amateurs ouvriront leurs jardins à toutes et tous. Les visiteurs pourront s’informer et partager sur les techniques du jardinage. L’opération mobilise des jardiniers qui s’inscrivent dans une démarche respectueuse de l’environnement : ils n’utilisent ni pesticides, ni engrais chimiques.

Venez nombreux pour découvrir les 9 jardins ouverts en Lot et Garonne !

Retrouvez le site national de l’opération : http://mon-jardin-naturel.cpie.fr/

Les Jardins

Ci dessous la liste des 9 jardins ouverts :

1- Pause Jardin à Villeneuve sur lot : jardin partagé animé par l’association Horizon Vert. Ouvert samedi uniquement

2- Le Jardin de Philippe Pottin à Montpezat d’Agenais (Saint Médard)
: potager familial où sont cultivés des semences Biaugerme : tomates, haricots, cucurbitacées, …Ouvert samedi après-midi et Dimanche.

3- Le Jardin du Bout du Monde à Blanquefort sur Briolance :Grand espace en permaculture cultivé par Maxime Faucher sur un coteau calcaire forestier. Ouvert samedi après-midi uniquement

4- Jardin partagé « Les pouces verts » à Prayssas
: lieu d’échange et de solidarité autour de cultures en butte sous couvert végétal. Ouvert samedi après-midi uniquement

5- Le Jardin de la Vallotaine à Villeneuve sur Lot : Jardin de Noëlle Wenger qui accueille une grande diversité : potager en butte, mare et bassin de lagunage, serre en zome, poulailler, …Ouvert Samedi et Dimanche

6- Le Jardin de l’association Tera à Masquières : nouvellement installée, l’association expérimente la construction d’un écovillage et a commencé à aménager son potager en permaculture designé en demi-cercle. Ouvert Samedi et Dimanche

7- Le Jardin « Silence » à Vergt de Biron : Christophe Waridel cultive son potager en permaculture sur un lieu de vie simple et agréable, retiré en forêt et loin des grandes cultures. Samedi et Dimanche

8- Le Jardin de Stéphane, Ines et Constance Orifelli à Villeneuve sur Lot : Autour de leur maison citadine, Stéphane et ses filles ont aménagé de nombreuses bandes végétalisées et fleuries comportant de nombreuses variétés de végétaux, donnant au lieu un caractère paysager original. Ouvert Samedi et Dimanche.

9- Le Jardin de la mairie de Villeneuve sur Lot : animation autour de la gestion différenciée de la commune de Villeneuve sur Lot

Animation autour de la gestion différenciée des espaces verts

Jardin1 La ville de Villeneuve sur Lot a mis en place une gestion différenciée des espaces verts,, économe et responsable : Nouvelles techniques d’entretien, méthodes douces et naturelles, sont expérimentées dans la commune en vue de d’atteindre l’objectif Zéro Pesticides

Une démonstration est des explications auront lieu Samedi 11 juin de 14h à 16h devant la mairie de Villeneuve sur Lot, par un agent des espaces verts.

Venez découvrir les méthodes alternatives et les expérimentations mises en place au sein de la commune : paillage, prairies fleuries, traitement raisonné, économie d’eau, désherbage alternatif, plantes vivaces, écopaturage,…


Comment visiter les jardins ?

Pour connaitre l’emplacement de chaque jardin, vous pouvez vous rendre sur le site du CPIE Pays de Serres-Vallée du Lot.

Une carte vous permet de localiser précisément chaque jardin.

Vous pouvez également télécharger la brochure Bienvenue Dans Mon Jardin au Naturel, ou en venant la chercher en format papier dans nos locaux au 1 Boulevard de la République à Villeneuve sur Lot.

Pour plus d’informations, vous pouvez nous joindre au 05.53.36.73.34 ou par mail : contact@cpie47.fr.

CPIE Pays de Serres – Vallée du Lot
Tél : 05 53 36 73 34 – contact@cpie47.fr

- AG Tera : réaction d’un participant

Posté : 22 mars, 2016 @ 1:19 dans Point de vue, Tera | Pas de commentaires »

Suite à l’assemblée générale de Tera, le week-end dernier à Masquières, un participant, nouvel adhérent à l’association, a publié sur son blog un texte de bilan/réaction qui, je le pense, illustre parfaitement l’esprit dans lequel s’est déroulée cette assemblée et le souffle qui se dégage de cette association.

Avec l’autorisation de l’auteur, je publie ci-dessous le texte en question et je vous propose un lien vers son blog, qui contient d’autres textes très intéressants et très percutants (merci à lui).

« Alors voilà ! J’en reviens… J’ai d’abord fait escale chez un ami avec lequel j’aime « débriefer » mon parcours hebdomadaire. Il va mal le monde et il attend que je le refasse tout le temps, sinon il va s’écrouler bien sûr :)
TERA !
En revenant avec un nouvel ami de Menton, sur mes terres agenaises, on s’est mis d’accord : « c’est trop beau pour être vrai et pourtant… C’est là et c’est vrai ! » Comme David Vincent le disait dans la série, désormais je sais qu’ils existent, qu’ils sont là !
Alors c’est quoi ?
J’ai traversé le monde pendant plusieurs années, y ai vu le médiocre, croisé la suffisance, côtoyé l’égoïsme, taquiné le mensonge et grondé dans le vide. J’ai dû me résoudre à faire la concession suprême, abandonner mes innocences et mes rêves d’enfant, accepter pour m’y fondre un moule trop étroit fait d’ambitions stupides.

Pour arriver à quoi ? Un malaise profond qui m’a rattrapé avant même que j’ai conscience d’en avoir été l’unique responsable ! J’ai cru qu’il fallait s’intégrer dans l’absurde et se contenter de ce qui existe, s’arrêter devant l’impossible en l’appelant utopie. J’ai accepté de courber l’échine et oublier mes valeurs, ignorer la puissance qui sommeille en chacun de nous en la mettant de côté… En attendant l’hypothétique réveil… Un retour messianique peut-être ? Enfin, peu d’espoir quand même…
Et puis j’ai changé mon fusil d’épaule ! J’ai jeté le fusil. J’ai gardé mon épaule. J’ai oublié tout ça, j’ai regardé le ciel, j’ai regardé la Terre, j’ai respiré un bon coup, je ne me suis plus retourné, comme avant, pour faire des bilans désastreux, j’ai vu un chemin et en ai fait ma route, bien décidé à affronter l’aventure que la peur déconseille et que les gardiens du temple interdisent.
J’ai croisé le Projet Tera! Il n’y a pas de hasard, c’est facile à trouver quand ses yeux sont ouverts.Les valeurs sont incontournables, l’humain y est au centre, la nature tout autour. Comment résister à l’appel, et surtout pourquoi résister à l’énergie positive qui nous est proposée ? C’est d’un monde nouveau qu’il s’agit, un changement de paradigme, c’est pour cela qu’on hésite, parce qu’on est naturellement réticent à ce qui paraît un peu trop merveilleux. Nous sommes tant habitués à la déception…
Je me suis laissé porter par la description d’un projet dont je connaissais les grandes lignes pour l’avoir lu et écouté auparavant sur le site et à travers les forums. La structure est là, clairement définie : il s’agit d’expérimenter un Ecovillage citoyen, qui va privilégier le local et le naturel, en abaissant l’empreinte écologique, tout en développant une économie permettant l’instauration d’un revenu d’autonomie inconditionnel…

Le reste est à inventer sur place, l’objectif étant, à terme, d’essaimer ailleurs, de faire exemple en renvoyant dans leur pré-carré les apôtres d’un libéralisme outrancier dont les dérives sont chaque jour plus flagrantes ; parlons même d’échec si l’on considère à quel point la planète tourne aujourd’hui autour de finances confisquées. Ceux-là ont érigé la croissance en tables de la loi, avec en veau d’or la télévision qui assène ses jeux en divertissement de masse, hypnotiseur des consciences.
Chez Tera, pas de Lois sur une Table, mais une Charte à écrire… Pour donner le sens et inscrire ses adhérents dans la communauté d’idée, pour synthétiser les objectifs en les clarifiant, annonçant sa bienveillance autour des humains qui la compose, affichant fièrement à l’extérieur son ouverture aux autres.

Le principe de gouvernance partagée est à la fois précieux et lourd parce qu’il préserve de l’apparition d’un gourou tout en permettant à chacun de lancer des débats sans fin sur des principes et des mots sur lesquels nous sommes paradoxalement tous d’accord. Pendant dix bonnes minutes on a disserté autour de la question du « qu’est-ce qu’une alimentation saine » ! Un vrai calvaire ! Des dizaines d’autres avaient déjà participé à l’écriture, les nouveaux, présents à L’Assemblée Générale, cherchaient à leur tour à s’approprier les mots pour s’intégrer au projet ; c’était donc une démarche légitime qu’il fallait accepter. J’ai pris le parti d’écouter et d’intervenir le moins possible, étant la plupart du temps d’accord sur l’essentiel et c’était le plus important. Et lorsque l’un ou l’autre commençait à irriter ma patience en rompant les évidents consensus, je me suis récité comme un mantra la phrase de Lao Tseu : aucun de nous ne sait ce que nous savons tous, ensemble… Nous avons finalisé la Charte en ébauche de littérature bancale, mais l’essence y est et ça suffit comme ça… Pour l’instant ! Le chef-d’œuvre s’écrira dans le temps et la perfection n’existe pas.
L’expérience a finalement été passionnante, j’y ai rencontré de belles personnes, sincères et bienveillantes et me sens enrichi et surtout conforté dans mes attentes.
Merci à tous. »

Le lien vers le site d’Étienne GREGOR

 

 

- Réunion publique de Tera

Posté : 21 mars, 2016 @ 7:40 dans Evènements, Tera | Pas de commentaires »

bandeau-tera

L’association TERA organise une réunion publique d’information et de discussion le

 

jeudi 24 mars à 20h00, salle des fêtes de Masquières.

 

Le projet de l’association, à Lartel,  a soulevé dernièrement un certain nombre de questions, d’inquiétudes dans la commune. Le meilleur moyen de comprendre, de lever les interrogations, de poser les bonnes questions, c’est de le faire directement avec les acteurs du projet.

L’association souhaite donc voir nombreux les Masquiérois à cette réunion, qui se clôturera par un apéritif offert par l’association.

- AG de l’association TERA

Posté : 15 mars, 2016 @ 9:21 dans Manifestations, Tera | 1 commentaire »

Ce week-end se tiendra à Masquières l’assemblée générale de l’association TERA.

bandeau-tera

 

Elle aura lieu les samedi 19 et dimanche 20 mars dans la salle des fêtes de Masquières et au futur siège social de l’association à Lartel.

Il y a déjà une cinquantaine de personnes inscrites pour cette AG, ce qui montre le dynamisme de cette jeune association.

Les thèmes abordés lors de l’assemblée seront nombreux, du déménagement officiel de l’association à Masquières à la rédaction de la charte de l’association, des ateliers participatifs aux projets 2016, de l’élection du conseil d’administration à la soirée plus festive de samedi soir.

C’est toujours un plaisir de voir une nouvelle association s’installer dans le village et une réunion publique sur les projets de cette association se tiendra très prochainement à la salle des fêtes.

- Une utopie ?? Pas si sûr… (1)

Posté : 23 février, 2016 @ 2:55 dans Non classé, Point de vue, Politique, Réflexions diverses et variées, Tera | Pas de commentaires »

La revue Nexus a publié récemment un dossier sur une utopie dont on parle de plus en plus dans tous les milieux, dans de nombreux pays, et chez Tera !!

Cette utopie, c’est le revenu de base ou revenu inconditionnel, ou revenu d’existence, ou revenu universel. Quelque soit le nom qu’on lui donne, et chaque nom recouvre de légères différences, il part de la même idée : que chaque être humain sur cette planète bénéficie d’un revenu mensuel entre 400€ et 1000€, donné à vie et sans condition dès la naissance.

revenu base

Dit comme ça, cela peut surprendre, étonner, voir choquer, mais c’est très sérieux et de nombreux économistes, hommes politiques, sociologues se sont penchés sur cette question.

Je vais transcrire dans cet article du blog les propos les plus intéressants de ce dossier qui mérite une lecture attentive. Frédéric Bosqué, animateur et membre éminent de Tera a participé à la rédaction de ce dossier de Nexus.

« Instaurer un ‘revenu pour la vie’ octroyé à tous et sans condition aurait pour vertu saillante de modifier notre rapport au travail, d’élargir le cadre des activités de chacun, de les rendre possibles, souhaitées, viables et reconnues.

Un nouveau-né est accueilli en France par une dette publique de base d’environ 30 000€. Si on l’envisage non pas comme une dette, mais comme un don, au même titre que le ‘don de la nature’ qui est à la source de tout. L’argent -et la dette- n’est pas le problème. Les machines se sont suffisamment substituées au travail de l’homme pour qu’un revenu universel soit possible en travaillant moins et surtout autrement.

L’ensemble de ses partisans reconnaissent que le choix du revenu d’existence relève avant tout d’une volonté politique et d’une organisation plus intelligente des richesses.

Le revenu d’existence est-il une belle solution dans un monde où l’emploi est devenu précaire et mal partagé ? Le travail semble être une source d’angoisse dès l’enfance, temps du rêve et de l’insouciance. Ainsi une enquête récente commandée par le Secours Populaire a montré que 2/3 des enfants de 8 à 14 ans estiment qu’il leur sera difficile de trouver un travail et 60% redoutent d’être un jour frappés par la pauvreté.

L’automatisation de la production et la concurrence de salaires entre pays expliquent le chômage récurrent et incompressible depuis des décennies. Malgré le fait que les politiques se font élire sur des promesses non tenues de réduction du chômage ou sur des affirmations aussi démagogiques qu’extrémistes, la précarité s’est installée dans le paysage du travail.

La croyance du ‘plein-emploi’ ou ‘l’idéologie de la croissance infinie’ sont les pièges les plus courants de l’impuissance politique majeure à apporter les solutions à une vie meilleure des êtres humains sur la planète.

Des hommes politiques plus responsables ont dénoncé cette chimère. Ils disent simplement que les dispositifs actuels de redistribution n’offrent qu’une ‘solidarité fragmentée’. Selon eux, deux attitudes sont possibles face à la précarité : croire au ‘plein-emploi’ ou ne plus y croire et trouver une solution adaptée à un autre partage des richesses.

L’économiste Marc de Basquiat, président de l’Association pour l’Instauration d’un Revenu d’Existence (AIRE) appelle tout simplement à dissocier le revenu du travail.

Frédéric Bosqué, proche du CJD et animateur de Tera, ne dit pas autre chose quand il considère que d’existence est à même de résoudre cette contradiction flagrante entre l’augmentation apparente de la richesse au fil des années et la réduction de l’emploi et de sa stabilité.

Ce revenu aurait une faculté libératrice. D’ailleurs le MFRB (Mouvement Français pour un Revenu de Base) avait axé sa première université d’été en 2014 sur le thème des métamorphoses du travail.

 

Dans un prochain article nous parlerons des expériences en cours dans de nombreux pays européens.

 

1234
 

Christophe Gazam Betty - an... |
Dodge Xenon Headlights |
Politiqueanalyse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Petit-Quevilly Bleu Marine
| Le Petit-Quevilly Bleu Marine
| Aucoeurduvillage