Masquieres : les Chroniques

L'actualité de la vie à Masquières (Lot et Garonne)

Archive pour la catégorie 'Point de vue'

- Merci Mr le Conseiller général

Posté : 3 décembre, 2014 @ 1:56 dans Point de vue | Pas de commentaires »

Suite à votre visite, hier soir, lors du conseil municipal de Masquières, visite au cours de laquelle vous nous avez présenté le travail qui a été le vôtre ces dernières années, vous avez parlé des actions menées depuis toujours par le Conseil général du Lot et Garonne.

borie

Après avoir mis l’accent sur l’importance des budgets alloués par le conseil général aux plus défavorisés, handicapés, sans emploi, personnes âgées (budgets qui représentent plus de la moitié du budget global du conseil général), vous avez rappelé avec beaucoup de bon sens et avec une grande justesse dans vos propos, des choses qu’il ne faut pas oublier et qui ont fait remonter quelques souvenirs chez moi. Des propos que, honnêtement, je ne m’attendais pas à vous voir prononcer.

Vous avez déclaré qu’il ne fallait pas se moquer des actions menées pour la défense de la biodiversité, pour la sauvegarde de quelques espèces rares présentes sur le territoire de la commune, pour le droit à une eau non polluée, parce qu’il y a quelques années, quelques individus, moqués à l’époque avaient prédit les bouleversements écologiques que l’on vit aujourd’hui.

Ces propos m’ont rappelé, que, jeune homme, en 1974, j’avais regardé d’un œil amusé un hurluberlu en pull rouge boire un verre d’eau à la télévision, lors d’une émission de la campagne électorale présidentielle qui avait vu la victoire de V. Giscard d’Estaing.

En buvant son verre d’eau, il disait son inquiétude de voir l’eau potable devenir un bien de nantis, de la voir provoquer conflits et rivalités, de la voir disparaitre de la surface de la terre si nous continuions dans les dérives de l’époque.

Cet homme c’était René Dumont, c’était il y un tout petit plus de 40 ans…. c’est à dire hier.

Nous n’en sommes, à mon avis  pas loin, de sa vision des problèmes, il suffit de voir la qualité des eaux dans certaines régions de France et le nombre d’êtres humains encore dépourvus de ce droit essentiel dans le monde.

C’est un triste constat, mais comme le colibri je continuerai à faire ma part (conte africain)….

Merci Mr Borie.

P. Beaumier

Manifestation d’agriculteurs

Posté : 7 novembre, 2014 @ 2:19 dans Point de vue | Pas de commentaires »

Je publie l’article que j’ai envoyé à La Feuille et qu’ils ont bien voulu insérer dans leur dernier numéro, point de vue sur la manifestation des agriculteurs début octobre à Agen.

Manif agriculteurs

 

« Chère Feuille,
 
j’ai lu avec attention ton dernier numéro et particulièrement les articles concernant la manif de la CR47 à Agen et les cèdres de Sainte Livrade.
 
Ma stupéfaction devant de telles exactions a été amplifiée ce jeudi soir en écoutant au journal de France Inter à 18h00 le reportage sur les suites de la manif du 6 octobre à Agen. Que le maire d’Agen croit qu’il va récupérer quelque chose et calmer les excités en ne portant pas plainte relève pour moi de la naïveté la plus totale, mais bon.
 
Par contre j’ai été sidéré d’entendre le journaliste commencer son interview du maire d’Agen en disant : « Plutôt que d’aller au procés qui ne rapporte jamais un euro, le maire Jean Dionis préfère un règlement en nature…..! ».
 
Les bras m’en tombent; on admet dans notre société que des individus bloquent une ville pendant une journée, fassent pour 217.000€ de dégâts et qu’il ne se passe rien !
 
Je prends donc illico la plume pour faire au député Costes deux propositions de loi :
 
- quand les individus agriculteurs fauteurs de trouble sont identifiés (ce devrait être facile, ils sont connus et n’ont pas de capuche…), on suspend le versement des aides européennes à concurrence de la réparation du préjudice subi par les collectivités locales,
 
- on donne aux citoyens un droit de porter plainte pour extorsion de fonds parce qu’au bout du compte c’est avec nos impôts qu’on va payer ces c….
 
Amicalement,
 
Patrick Beaumier »

Les quads

Posté : 17 septembre, 2014 @ 11:44 dans Point de vue | Pas de commentaires »

Je publie sur le blog un article que La Feuille a eu la gentillesse de publier dans son dernier numéro, article qui est un point de vue sur un « loisir » très en vogue dans la région.

« Amateur de promenades sylvestres et de ptits chemins qui sentent la noisette, ce lecteur raconte ses rencontres avec les pilotes de quads. Vroom !

UNE ESPECE PROTEGEE, HELAS EN VOIE D’EXPANSION

 Je voudrais vous faire partager mon inquiétude sur la prolifération d’une espèce protégée, invasive et en voie d’expansion : le pilotus quadus.

Randonneur, amateur de nature sauvage et de beaux paysages gratuitement offerts, je suis très intrigué par cette espèce invasive, importée depuis quelques années dans notre pays, et qui prolifère spécialement aux beaux jours. Il semble qu’elle craigne le froid et qu’elle hiberne dès le début de l’hiver. J’ai donc décidé de mener une étude approfondie sur ses mœurs et ses comportements.

D’abord, il semble que le pilotus quadus n’a aucun sens de l’orientation puisqu’il faut en permanence des pilotus quadus pilotes pour lui indiquer quel chemin il doit emprunter. Hélas, ils le font à grand renfort de rubalise accrochée dans les arbres, du plus bel effet, et donc je suppose le pilotus quadus un peu bigleux, mais je n’en ai pas l’absolue certitude.

Il me faudrait pour cela mener une étude complémentaire sur sa vision car le pilotus quadus ne se déplace dans la nature que muni d’un étrange couvre-chef qui lui empêche une vision périphérique sur la nature qu’il parcoure.

Ensuite, le pilotus quadus ne semble avoir été importé que dans un but destructeur : destruction de la faune, destruction des sentiers de randonnée, destruction de toute plante dans les chemins et quand son gabarit ne lui permet théoriquement pas de passer, il s’harnache d’accessoires coupants, tranchants, broyants, lui permettant de transformer quelques jolis petits sentiers pédestres ou cavaliers en autoroutes à son gabarit.

Il a également une tendance auto-destructrice car j’ai pu constater lors de mon étude qu’en détruisant petit à petit les chemins qu’il emprunte lors de son passage, il finit par les rendre quasiment impraticables à son propre déplacement.

Le pilotus quadus est également une espèce particulièrement polluante : pollution atmosphérique, pollution sonore, pollution visuelle, c’est également une espèce très énergivore quand on la compare aux autres espèces communes dans les mêmes lieux. Oserais-je en conclure qu’il doit nécessairement absorber sa dose de CO² pour survivre et que l’oxygène l’incommode ?  Mon étude, je vous l’accorde assez sommaire ne m’a pas permis là aussi d’être affirmatif.

C’est peut-être pour cela que le pilotus quadus n’est pas très partageur : il encombrera systématiquement le passage s’il croise un homo-pedibus, un homo-cavalius ou un homo-vetetus, toutes espèces non polluantes et non énergivores.

Ayant eu l’occasion de décrypter son langage, j’ai compris qu’il revendiquait une forme de « balade/randonnée » dont je n’ai pas du tout compris l’objectif. En effet, quand il se déplace, le pilotus quadus cherche avant tout la vitesse de déplacement ; il doit donc être concentré sur le chemin qu’il emprunte sinon il risque à tout instant l’accident. Il n’a donc aucun regard sur l’environnement qu’il traverse, aucune considération pour la faune qu’il dérange et bouscule, aucun attrait pour la beauté de la nature qu’il ne distingue qu’à travers l’étroitesse de vision de son couvre-chef.

Alors, au vu de ce résultat d’étude alarmant, je m’interroge sur la propension de nos élus à protéger, supporter et parfois encourager cette espèce invasive. Quel élu aura le courage un jour de défendre son territoire et de lancer l’éradication de cette espèce avant qu’elle n’envahisse l’intégralité de nos espaces naturels ?

Quant à moi, je propose de les regarder s’agiter dans des réserves zoologiques spécialisées, hors de nos merveilleux sentiers de randonnée. Ils pourraient s’y ébattre entre eux, sans perturber l’environnement calme qui est celui partagé en bonne harmonie par les autres espèces.

A la fin de cet été météorologiquement bizarre, je n’attends que le moment où pilotus quadus va rentrer dans son terrier souvent urbain, pour son hibernation,  et me laisser de nouveau savourer ce que la nature m’offre, en toute simplicité. »

 Commentaire de La Feuille :

« ZONES DE LOISIRS : DEPOTOIRS A DECIBELS ?

Chaque été que le bon Dieu fait c’est la même chanson. L’urbain (pas forcément de terres lointaines) vient « prendre l’air » et surtout se défouler dans les zones de loisirs et les riverains dérouillent sans que les élus se soucient de ramener les utilisateurs des sites à un minimum de courtoisie et de respect de la vie en commun.

Cela va des scooters des mers menaçant les paisibles baigneurs qui n’ont qu’à fuir s’ils ne veulent pas être transformés en rondelles de saucisson, à tous les types de sports buyants.

Comment éduquer les jeunes qui tapent dans un ballon au pied des HLM en gueulant tout ce qu’ils savent jusqu’à pas d’heure si les adultes, lâchés loin de chez eux (leur tranquillité « à eux » étant évidemment sacrée) y vont à fond les manettes avec aéromodélisme tapageur, tirs sans limite, hors bords sur de paisibles rivières ou ball-trap assourdissant ?

Même à la plage vous ne serez pas à l’abri des conversations interminables de la gamine au portable. Le Français est ainsi fait qu’il a totalement oublié que la liberté des uns s’arrête où commence celle des autres. On a encore en mémoire les panneaux des agriculteurs à leurs clients : « Foutez-nous la paix et laissez-nous travailler « …. et polluer et empêcher les gites ruraux d’accueillir leurs clients à cause du bruit ! »

DSCN7201

 

8 mai 2014…

Posté : 17 mai, 2014 @ 6:10 dans Point de vue | 2 commentaires »

Pour ceux qui voudraient faire des dévotions à St Thierry et ses 6 apôtres pour avoir
planté un arbre de 2 m dans un village qui n’en comptait que quelques milliers jusqu’alors (le
Verdus), il faut les faire au pied du poteau qui supporte (le pauvre ne peut pas se défendre) une
bannière «Honneur aux élus» !!!!? très décorative, il ne lui manque que quelques médailles.

Peut être aurait il été bien ? en ce 8 mai 2014 ou le pays entier se souvient, de rendre
honneur aux hommes et aux femmes qui se sont sacrifiés pour notre liberté, sans oublier ceux
qui le font aussi de nos jours pour que ne passe pas les réactionnaires, les dictateurs, et les
innommables de tous poils qui ne songent qu’à asservir et maltraiter .

Peut être aurait il été bien ? de disposer au pied du Monument aux morts une gerbe de fleurs
en leur honneur et peut être cela aurait il été bien ? si ces fameux élus les avaient remercié
avec toute l’humilité nécessaire et le respect qui leur est dû au lieu de se glorifier eux mêmes
d’une élection tellement miraculeuse manifestement qu’ils ne s’en remettent pas et se placent
au dessus des héros qui eux méritent, ce me semble, une bannière avec des médailles et « Honneur à eux « .

Pourtant il eût suffit de tourner le dos à la table des ripailles pour apercevoir à 20 m de là,
cerné par les voitures des convives, le monument du respect.

Donc puisque Thierry et ses apôtres sont tellement au dessus de la mêlée qu’un 8 mai il
ne leur semble pas nécessaire de rendre hommage, je le fais à leur place en pensant à mon
grand père blessé, son frère mort au front et tout ceux et toutes celles qui se sont battus et se
battent encore pour que nous puissions vivre des vies libres.

Ils seraient fort étonnés et n’y croiraient sans doute pas de voir cette bannière ronflante à
20 m du monument aux morts et celui ci sans la moindre fleurette mais peut être l’enveloppe
avait elle été vidée pour les ripailles offertes aux amis et il ne restait plus rien ?

Pony

Elections européennes

Posté : 12 mai, 2014 @ 9:27 dans Point de vue | Pas de commentaires »

thumb-le-drapeau-europeen---histoire-et-signification-3987

 

L’élection des députés européens au suffrage universel, qui se tiendra le 25 mai prochain, ne passionne pas les foules, c’est le moins que l’on puisse dire.

La campagne officielle est lancée depuis ce lundi mais la France est en retard dans ces élections qui mobilisent nos voisins européens depuis beaucoup plus longtemps.

Les Français deviendraient-ils « euro-sceptiques » ? Il est vrai que ce que l’on entend le plus souvent dans les media, ce sont les excès de règlementations tatillonnes plutôt que la belle ambition de réunir dans ce grand continent tous ces peuples, aux parcours et aux passés si divers, qui se sont affrontés tant de fois dans des guerres dévastatrices, mais qui depuis plus de 60 ans œuvrent ensembles pour maintenir un état de paix.

Qui a remplacé aujourd’hui ces grands hommes aux actions visionnaires, tels Robert Schumann, Konrad Adenauer, Jean Monnet et bien d’autres qui se sont battus pour cet idéal européen ?

Leurs successeurs ont préféré l’Europe de l’euro à celle de l’harmonisation sociale, fiscale. Ils ont laissé tomber l’ambition d’une Europe solidaire et progressiste au bénéfice d’une Europe financière et marchande.

Et malgré tout j’irai voter le 25 mai, car je crois toujours que les peuples peuvent se servir de ce moment de démocratie et d’expression pour faire basculer l’avenir vers une Europe plus conforme à l’image qu’en avait leurs « pères ».

Ce n’est pas dans le repli sur soi, la frilosité, le retour à l’hexagone, le populisme, le rejet du voisin et les vieilles peurs qu’on vivra mieux, plus en paix, plus en humanité.

Si vous aussi vous croyez que l’avenir s’écrit dans une nouvelle Europe, reprise en main par les peuples dans un projet commun, alors votez le 25 mai !

I have a dream (j’ai fait un rêve) dirai-je, en paraphrasant Martin Luther King : 95% de votants à Masquières pour les élections européennes !!

P. Beaumier

 

 

 

 

 

 

1234
 

Christophe Gazam Betty - an... |
Dodge Xenon Headlights |
Politiqueanalyse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Petit-Quevilly Bleu Marine
| Le Petit-Quevilly Bleu Marine
| Aucoeurduvillage