Masquieres : les Chroniques

L'actualité de la vie à Masquières (Lot et Garonne)

Archive pour la catégorie 'On parle de Masquières'

Tournon reporter parle de Masquières

Posté : 20 mai, 2014 @ 9:06 dans On parle de Masquières | Pas de commentaires »

Le blog d’informations sur la région de Tournon d’Agenais a publié un post sur Masquières :

« Masquières : L’opposition continue d’informer les Masquièrois

Publié le 14 mai 2014 par Tournon Reporter.

Même s’ils ont perdu les élections municipales, les quatre élus, minoritaires au conseil municipal du village, de « Ensemble pour Masquières » n’ont pas cessé le combat.

André Bouyssou, Patrick Beaumier, Jean-Luc Avequin et Christine Bouyssou participent activement aux travaux du nouveau conseil municipal. Pour rendre-compte à la population de leurs idées et des décisions prises par l’actuelle majorité, ils ont crée un blog, Masquieres.unblog.fr, et éditent une chronique sous forme de lettre d’information qui sera distribuée aux Masquièrois et Masquièroises. »

Merci à Tournon Reporter pour cet encouragement à vous informer.

N’hésitez pas à consulter le blog Tournon Reporter, particulièrement si vous suivez les exploits de l’équipe de rugby de Tournon d’Agenais, à l’adresse : www.tournon-reporter.com

 

 

 

La Feuille parle de Masquières (ter)

Posté : 6 mai, 2014 @ 9:19 dans On parle de Masquières | 1 commentaire »

fichier pdf Article Feuille 3

Dans son numéro 1541 du 1° au 30 mai 2014, la Feuille parle de Masquières :

LA FETE DES MAIRES DE MASQUIERES

Que ce soit à Pujols (voir ci contre) à Masquières ou ailleurs, plus aucun maire n’échappe à la sagacité de ses administrés vigilants. Pas question de se faire enfumer, d’oublier les promesses ou de ne pas voir la réalité des
chiffres. Les «petites voix» se multiplient. Si l’ancien maire râle, le nouveau n’est Pas moins observé !

Trop mignon le petit coup de fil d’André Bouyssou à notre bureau. Un poil grognon-contrarié par le soudain coup de projecteur mis sur sa commune par une taquine petite voix pourtant pas bien méchante.
Mais cela ne lui plaît pas, à Dédé, de ne pas savoir qui c’est. Il veut des noms. Comme autrefois les maîtres
d’école qui faisaient les gros yeux à leurs élèves lanceurs de boules puantes, Quand notre seul rire a
répondu à son attente, en lui rapplelant gentiment ce que signifiait « le secret des sources » (même à la campagne !), il a juste bougonné avant de raccrocher « qu’il finirait bien par trouver« .

Attention Masquiérois, Masquiéroises, les murs vont avoir des oreilles, vous allez être sur écoute ! Profitez en pour dire à votre ancien élu ce qui n’allait pas dans sa commune pour que l’ambiance s’améliore. Peut-être ce que demandait le citoyen Étienne Laporte pour son propre village de Saint Martin de Beauville, un peu de fraternité et de douce solidarité, le sens de la fête et l’oubli des chicaillas.
Mais André sera rassuré par l’éclectisme des infos de La Feuille puisqu’une autre petite voix nous signale de nouvelles turpitudes :
« Les indemnités du nouveau maire de Masquières représentent parfaitement un doublement par rapport
à l’ancien maire. Celui-ci percevait 258,08€€ par mois et le nouveau 516,96€€ (soit 80% de l’indemnité
légale).

On peut s’amuser à faire un petit calcul rapide :
- écart d’indemnité mensuel : 258,88€€
- sur un an : 3 106,56€€
- sur le mandat de 6 ans : 18 639,36€€
Ce qui doit peu ou prou représenter la mise aux normes de l’accessibilité de la mairie aux handicapés (quel
mauvais esprit… !!!)« 

Article dans SUD-OUEST le 10 avril 2014

Posté : 26 avril, 2014 @ 8:24 dans On parle de Masquières | Pas de commentaires »

Le village se retrouve coupé en deux

1520947_4950453_800x400

 

« Du grand n’importe quoi », « lamentable », « coups bas ». À Masquières, les dernières élections municipales ont laissé des traces. Pour la première fois de son histoire, ce village paisible de 189 habitants, encaissé dans la vallée du Quercy Blanc, a vu s’affronter deux listes aux élections municipales. L’une était menée par André Bouyssou, le maire sortant – en poste depuis trente-et-un ans -, l’autre par Thierry Bouquet, agriculteur de 50 ans, qui durant deux mandats avait fait partie de l’équipe municipale.

Au premier tour, seulement sept candidats ont réussi à être élus, entraînant un retour aux urnes des une semaine plus tard pour désigner les quatre autres conseillers municipaux, une exception sur le canton de Tournon-d’Agenais.

Le second tour qui a mobilisé le nombre record de 132 votants sur 138 électeurs inscrits, a donné l’avantage à la liste de Thierry Bouquet – sept élus contre quatre pour celle d’André Bouyssou – qui est ainsi devenu le nouveau maire de la commune.

« De la propagande »

Cette victoire n’a pas fait que des heureux. « Je suis très déçu, avoue André Bouyssou. Mais surtout, c’est la manière avec laquelle ils ont fait campagne qui m’agace. Ils ont démarché tous les habitants de la commune. Ils sont allés chercher des personnes âgées qui ne pouvaient pas se déplacer et les ont emmenées voter. Ils ont aussi sali ma famille en propageant des rumeurs sur mon gendre. » Du côté du nouveau maire, on préfère rire de la situation. « Des rumeurs, il y en a eu des deux côtés. Le maire sortant m’a dit qu’il se vengerait, il a du mal à admettre sa défaite. » Les électeurs constatent également ce climat particulier. « Les gens se sont vraiment divisés entre les deux listes, cela a créé des tensions entre les gens. La ville est un peu coupée en deux », déclare l’un d’eux. « Il y avait une drôle d’ambiance dimanche soir, au moment du dépouillement », sourit un autre.

Une question toutefois se pose. Comment les deux camps vont-ils faire pour travailler ensemble ? « Cela va être difficile, tranche Patrick Beaumier, colistier de l’ancien maire. C’est allé trop loin. Je pense que la commune va en pâtir. » « On sera des opposants vigilants, prévient, pour sa part, André Bouyssou. On ne dira pas non à tout. Mais on alertera les gens de ce qui ne va pas à travers un journal ou une feuille. Je ne suis pas sûr, par exemple, que le nouveau maire sache comment on établit un budget. Et ses colistiers n’ont pas d’expérience municipale. » Une accusation que réfute Thierry Bouquet. « Il y a trente ans, quand André est devenu maire, il n’avait pas d’expérience non plus. Il en avait sûrement même bien moins que nous. » Ce n’est donc pas gagné que les deux camps parviennent à travailler ensemble.

Antoine Izambard

SUD-OUEST – 10 avril 2014.

 

La Feuille parle des élections municipales (bis)

Posté : 22 avril, 2014 @ 10:24 dans On parle de Masquières | Pas de commentaires »

Article la Feuille2.jpeg

 

Voici le texte de l’article paru dans le numéro 1540 de La Feuille « Satire partout en Lot & Garonne », édition du 17 avril au 1° mai, soit après l’élection du nouveau maire de la commune :

« Dernières vaguelettes de campagne

LA PETITE VOIX DE MASQUIERES

Dans le petit village de Masquières, où tout devrait être serein, la démocratie a du mal à se mettre en place. Plusieurs « petites » voix le déplorent et viennent murmurer à l’oreille de La Feuille leur étonnement….

«« Premier Épisode
Dimanche dernier, un élu de la liste du maire sortant et deux élus de la liste d’opposition. Les électeurs ont confirmé »‘ ??

On ne sait pas quoi puisque le maire sortant a été réélu et avec lui une seule conseillère sortante !!
Cela risque d’être intéressant lors de la réunion du conseil pour l’élection du maire, puisque le maire sortant devrait de présenter malgré une minorité de 4 contre 7 au sein du conseil, et pour l’instant une absence de candidat dans la liste majoritaire…

Les dernières rumeurs au sein de la commune font état d’une grosse inquiètude au sein de Fumel Communauté sur l’élection d’un maire qui arriverait de sa planète, sans aucune connaissance des dossiers. La dernière rumeur fait également état d’une intervention de Costes auprès de la liste majoritaire pour que le maire sortant minoritaire soit réélu..
Quand on vous disait que Clochemerle était une source d’inspiration à Masquières !!
Suite au Prochain Épisode !!

2ème épisode
Vendredi soir, lors de l’élection du maire « Clochemerle » s’est transformé vendredi soir en « Les Rivaux de Painful Gulch ».
Pour mémoire, ou pour ceux qui auraient oublié la culture BD de leur enfance, voir un album de la série Lucky Luke dans lequel s’affrontent depuis des générations deux familles, les o’Hara et les O’Timmins.
Donc, vendredi soir élection du maire et le maire sortant André O’Hara est battu, au profit du chef de liste opposée mais qui n’en était pas un-mais qui voulait bien quand même-mais sans le dire trop fort, Thierry O’Timmins
Donc Thierry O’Timmins, agriculteur de la commune, élu avec 7 voix contré 4. Et dans la foulée, le premier adjoint élu, JC O’Timmins’ habitant Monsempron-Libos, mais… tonton du nouveau maire. Ceci prend tout son sel quand on sait que le nouveau maire a mené toute sa campagne en dénonçant la mainmise de la « famille O’Hara » (et particulièrement du gendre de l’ancien maire), sur la commune.

Les discussions qui se sont tenues dès l’élection du nouveau maire semblent indiquer que celui-ci ne tient absolument pas à s’investir dans Fumel Communauté et qu’il laissera dès que possible la place à tonton, dont on dit qu’il est au mieux avec un certain J.L. de Fumel…

Donc, après quelques Promesses de vengeance bien senties, photo du nouveau conseil et interview du nouveau maire qui promet bien entendu de travailler avec tous pour  « l’Avenir de Masquières ». Promesse de grands moments…
Les conseillers municipaux élus avec le maire sortant n’ont pas démissionné, mais les votes pour les adjoints montrent clairement qu’ils ne s’investiront pas dans la nouvelle équipe dirigeante, ce qui revient à dire que Masquières sera gérée par un conseil de 7 membres !

Clôture de la séance et… ‘ assemblée générale du comité des fêtes le soir même. On prend les mêmes et on recommence,  puisque la famille de l’ancien maire a créé et porté à bout de bras ce comité pendant des décennies’ Et là, ce n’est plus Lucky Luke, mais Colomba ! Les escopettes sont de sortie, la vendetta est en marche…
Bon tout ceci pour vous dire que c’est avec gourmandise que je regarde ces évènements, la suite promet d’être gratinée…

LPVDLD (la Petite voix de la démocratie) »

La Feuille parle des élections municipales

Posté : 22 avril, 2014 @ 9:43 dans On parle de Masquières | Pas de commentaires »

Article la Feuille

 

Voici le texte de l’article paru dans le numéro 1539 de La Feuille, « Satire partout en Lot & Garonne », édition du 3 au 17 avril 2014, soit entre les deux tours de l’élection.

« A Masquières, le village est coupé en deux !

Ce petit courriel pour vous inviter à vous intéresser aux résultats des municipales de Masquières, petit village de 138 électeurs, où :
- pour la première fois en 30 ans deux listes complètes se présentaient,
- il y a un taux de participation élevé (90,53%),
- le maire sortant est élu au premier tour mais sa liste est battue,
- les conseillers élus de la liste d’opposition au maire sortant n’ont jamais participé à aucune réunion de
conseil, ni ne se sont intéressés à la vie de la commune jusqu’à ce jour,
- personne sur cette liste ne déclare vouloir être maire,
- le maire sortant peut encore avoir la majorité si les 3 conseillers manquants sont issus de sa liste au 2ème
tour (ce sera un conseil 6/5),
- le village est maintenant coupé en deux parties parfaitement égales.

Bref, un joyeux Clochemerle comme vous les adorez…
A bientôt pour de belles histoires,,

M. B.

NDLR : lly a des villages comme ça. On sentait bien qu’à Masquières il y avait une curieuse ambiance… Quelques tentatives de boules puantes adressées au journal l’ont prouvé.

 

12
 

Christophe Gazam Betty - an... |
Dodge Xenon Headlights |
Politiqueanalyse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Petit-Quevilly Bleu Marine
| Le Petit-Quevilly Bleu Marine
| Aucoeurduvillage