Masquieres : les Chroniques

L'actualité de la vie à Masquières (Lot et Garonne)

Archive pour la catégorie 'Environnement'

- Pétition or not pétition : là est la question !

Posté : 19 avril, 2016 @ 10:12 dans Environnement, Point de vue | 1 commentaire »

Le matin au réveil, je regarde la place du village ,l’aire de pique-nique avec son herbe parsemée de pâquerettes et les jeux des enfants, vue charmante et champêtre .

Quand tout à coup me saute aux yeux des zones d’herbe complètement brûlée sous les tables en bois, autour des poteaux de la barrière de protection, autour des arbres et le long des rondins délimitant la zone gravillonnée de l’aire de jeux.

pesticides à masquières 15.04.2016 020

Eh oui ! mesdames,  messieurs ,   l’employée municipale au lieu de couper, d’arracher, retirer d’une façon quelconque mais inoffensive les herbes un peu hautes ,gênantes, mauvaises, ? ? ? ? dans l’aire de jeux et de pique-nique les a arroseés comme d’ailleurs, la propriété des sieurs Richard (propriété privée) , de pesticides et quels pesticides !

pesticides à masquières 15.04.2016 011

Car pour brûler ça comme ça, il faut y aller fort ! Qu’on ne vienne pas me dire qu’il s’agit de traitement bio  ça n’existe pas du bio capable de brûler de l’herbe de cette façon; d’ailleurs toutes les ville n’utilisant plus les pesticides  « classiques » n’utilisent que des méthodes manuelles ou tout simplement laissent quelques herbes folles car il n’y a pas de pesticides bio, ça n’existe pas, le bio ça n’est pas fait pour tuer.

      A Masquières, M le maire et sa fidèle assistante arrosent  l’aire de jeux pour les enfants de pesticides ( n’en aurait-on pas non plus aspergé les gravillons des fois qu’un brin d’herbe mal intentionné se faufile ; ça serait moins fatiguant à retirer qu’à la main); quand aux gens qui viennent  s’asseoir aux tables ils vont être obligés de porter des cuissardes s’il ne veulent pas mettre les pieds dans de l’herbe toxique; adieu, les orteils dans l’herbe verte et les pâquerettes pour se rafraîchir, après une petite randonnée à pieds par exemple.

      Normal ! va t on me répondre .Alors, je pose la question ;est ce que avant de manger dehors par beau temps, ils  arrosent le dessous de la table de pesticides , ou le dessous de  la balançoire des enfants avant leurs jeux  ? ! ? !. Si ça n’est pas de la bêtise, c’est de la malveillance ; dans l’un ou l’autre cas c’est inadmissible et pourtant là, pas de pétition ?

      Autre cas d’utilisation irraisonnée des pesticides, près des vignes à la limite du Lot aux  hauts de Lartel ou lors des traitements de celles ci ou des champs de céréales, les voisins sont obligés de rester calfeutrés chez eux car cela devient quasi irrespirable et les personnes fragiles des bronches se retrouvent mystérieusement en difficulté en même temps; et, ensuite on retrouve une hécatombe de petits oiseaux au sol mais  là, c’est normal aussi va t on me dire car en effet,  pas de pétition non plus.

       Quand M le maire pose un permis de construire pour un bâtiment de 780m2 et 10m de haut pour l’installation d’un jeune agriculteur, installation qui ne se fera jamais,  sur le versant visible de tout le village et qui va tout défigurer, quand cela risque de faire chuter les prix des maison de l’ordre d’au moins 10 à 20 % alors que jusqu’ici à Masquières la valeur des biens est restée assez bonne du fait d’un environnement pas trop défiguré, là on semble répondre aussi c’est très bien, c’est normal .

En tout cas pas de pétition.

      Et par contre lorsque un groupe de personne veulent  construire une maison en bois et faire un jardin bio, là on fait une pétition car bien entendu au vu de ce qui précède, à Masquières, on ne saurait tolérer de pareilles choses ; une construction en bois et des cultures bio c’est forcement une secte.  Alors là on pétitionne à tout va.


J’aimerai qu’on m’explique, est ce que je vis dans un monde parallèle ?

 

Danielle CHAGOT AVEQUIN

- Vergnote : on a trouvé le coupable !

Posté : 4 mars, 2016 @ 9:56 dans Environnement, Vergnote | Pas de commentaires »

Les travaux d’assèchement du petit lac de la Vergnote sont quasiment terminés, il reste à ouvrir la digue et à refaire cheminer le ruisseau qui a été dévié le temps des travaux.

La pêche de sauvegarde effectuée par la société de pêche de Fumel n’a pas été très simple, les poissons étant prisonniers de l’élodée crépue et pas très en forme, certainement par absence d’oxygène.

peche_sauvetage

Et, surprise, un grand nombre de poissons rouges d’aquarium ont été remontés.

Mais la vraie surprise a confirmé l’hypothèse qui avait été avancée sur la présence de l’élodée crépue dans le lac.

Il s’agit bien d’un acte volontaire et imbécile, puisqu’un reste d’aquarium a été découvert au fond du lac, prés de la rive.

aquarium

L’élodée crépue étant une plante exotique, sa présence ne pouvait s’expliquer que par un acte externe.

L’individu indélicat a carrément balancé l’aquarium complet dans le lac. Une recherche de traces ADN va être effectuée par le TPD (Tournon Police Department) pour découvrir l’identité du coupable.

Suite au prochain épisode !

- Vieilles forêts, jeunes idées ?

Posté : 4 mars, 2016 @ 8:53 dans Environnement, Point de vue | Pas de commentaires »

C’est ainsi qu’a titré son courriel un ami, agent ONF retraité et président d’une organisation départementale de la LPO.

Je vous livre ce texte pour la réflexion et par plaisir.

QUIZ_La-foret-dans-les-livres_7042

« Aujourd’hui, je voudrais vous parler des forêts, mais pas n’importe quelles forêts, celles que je préfère. Celles que l’on laisse vieillir, celles qui n’ont rien à craindre des tronçonneuses ou autres gestions plus ou moins bien intentionnées.

 Certains me diront : la forêt non entretenue, les forestiers disent « non gérée », court à sa perte. En effet la forêt résineuse (gymnosperme) est vieille de 300 millions d’années, la forêt feuillue (angiosperme) de, environ, 150 millions d’années, l’Homme (Omo sapiens sapiens) quelques centaines de … milliers d’années maxi. On peut se poser la question : Qui a bien pu « gérer » ces forêts durant les centaines de … millions d’années avant que nous arrivions sur notre belle planète ?

Tout ceci pour dire que la forêt n’a pas besoin de nous pour vivre, bien au contraire, comme on le verra plus loin. Par contre nous, nous avons besoin de la forêt. Donc exploitons, le plus durablement possible et de notre mieux, certaines parties du couvert forestier : celles qui sont vraiment « rentables » et laissons le reste à la nature. Mais cela est très dur : demander à un aménagiste de ne pas aménager c’est lui enlever sa raison d’être. Alors on a inventé un concept super extra bien : la gestion en évolution naturelle (par exemple la réserve biologique intégrale RBI). Quand je parlais de libre évolution, on objectait : non ! il faut dire évolution naturelle. C’est la même chose mais on n’évoque pas la liberté, des fois que cette forêt fasse n’importe quoi !!!   

Mais à quoi cela peut bien servir une forêt naturelle ? … « sauvage » dirait Gilbert Cochet, naturaliste scientifique, amoureux comme moi de la forêt libre (aïe je l’ai encore dit). Je ne sais pas si vous l’avez remarqué mais tout doit servir pour l’humain, sinon ça ne … sert à rien, la démonstration est imparable. Et nous, pauvres naturalistes admirateurs des choses inutiles mais si belles (comme dit le Petit Prince de Saint Exupéry : c’est réellement utile puisque c’est beau, je crois qu’il parlait de sa rose mais bon, encore un truc inutile, la poésie, les livres, les fleurs) … Enfin, les naturalistes, disais-je, se sentent donc dans l’obligation de se justifier. Là, ils n’ont pas trop forcé pour prouver qu’une forêt sans intervention humaine est plus équilibrée, plus riche (en biodiversité), plus forte contre les maladies et fixe plus et mieux le carbone. Si ça ce n’est pas utile, dites moi ce que c’est. En plus elle purifie l’air, rend les gens (sensibles) heureux. Essayez, promenez-vous dans une forêt qui sent bon l’humus, respire l’harmonie des formes et des couleurs, vous verrez c’est magique. Par contre une forêt de plantation aux arbres mono-spécifiques, bien rangés, tous du même âge cela ne me fait pas le même effet et je ne crois pas que ce ne soit qu’à moi.
Des études sur la forêt, depuis quelques années, il s’en fait beaucoup et il sort de temps à autres des surprises. Ainsi deux études récentes ont vu le jour ; le journal « Le Monde » a publié des résumés que je vous résume (j’espère ne pas trop édulcorer l’article).

La première étude a pour cadre les forêts européennes, elle a retracé l’évolution des peuplements et la fixation du carbone sur les 250 dernières années. Il en ressort que les résineux, favorisés par la gestion actuelle à rotations rapides des coupes, fixent moins de carbone que les feuillus ou que les forêts non exploitées. Ils sont donc moins efficaces dans la lutte contre le réchauffement climatique.

La deuxième étude regarde les forêts mondiales par satellite mais seulement sur dix ans, (technologie oblige). « Il en ressort que la déforestation, qui affecte les flux d’énergie et de vapeur d’eau entre le sol et l’atmosphère, a pour conséquence de faire monter très notablement les températures moyennes locales » Ainsi non seulement les activités humaines remettent le carbone des bois dans l’atmosphère et la forêt ne fixe évidemment plus le CO² (puisqu’elle a disparu) mais en plus  les manques de rejets hydriques et des flux d’énergie amplifient le phénomène. C’est la boule de neige qui grossit en descendant la pente.

 Bien sûr, certains (d’autres ou les mêmes) disent : c’est pas nous c’est pas nous, c’est la faute aux taches du soleil, aux éruptions des volcans, de « el Nino ». Sauf que le soleil a des cycles de 11ans (nous étions plutôt dans une période de faible activité ces dernières années), les éruptions volcaniques ne sont pas plus importantes que d’habitude et si les courants marins El niño et El Nina se forment de plus en plus souvent c’est sans doute bien à cause de nous … comme la couverture forestière qui régresse.

 Reste des espoirs, après tous ces malheurs un peu désespérants :

Peut être que la prochaine glaciation arrivera un peu plus tard (dans de nombreux milliers d’années nos successeurs nous remercieront, c’est une satisfaction, il faut simplement un peu de patience),

La circulation thermohaline du golf Stream pourrait s’arrêter et donc ne nous réchaufferait plus ainsi nous aurons plus froid que maintenant.

C’est pas beau la vie ?

 Bon ! D’accord nous serons étouffés par nos poubelles, irradiés par nos déchets nucléaires, nous boirons de l’eau au gaz de schiste … mais cela est une autre histoire…

 

En prime, si vous avez encore 13mn, une petite vidéo de la FRAPNA Isère sur la forêt.
https://vimeo.com/157110261

 

- Rendez-vous Biodiversité

Posté : 1 mars, 2016 @ 10:10 dans Environnement, Manifestations | Pas de commentaires »

Vendredi 4 mars : Rendez-vous Biodiversité

 

Biodiv

En partenariat avec l’Agence Régionale pour la Biodiversité en Aquitaine, le CPIE Pays de Serres-Vallée du Lot participera au 2ème « Rendez-vous de la biodiversité ».

Cet évènement se déroulera le Vendredi 4 mars de 17h à 20h au Passage d’Agen sur le thème « Comment concilier usages de nature et préservation de la biodiversité ? ».

La rencontre débutera à 17h par une balade en bord de Garonne commentée par l’association de gestion de la RNN Frayère d’Alose et MIGADO) suivie d’un temps d’échanges et de rencontres accompagné d’un apéritif.

Si le sujet vous intéresse, venez échanger et partager votre point de vue en toute convivialité. C’est ouvert à tous, pas seulement aux professionnels de la nature !

- Les travaux dans la Vergnote

Posté : 1 mars, 2016 @ 10:06 dans Environnement, Vergnote | Pas de commentaires »

Après la validation du plan de gestion 2015-2019, en octobre dernier, les travaux ont enfin pu être lancés dans l’Espace Naturel Sensible de la Vergnote.

Un premier ensemble de travaux a été mené par le CPIE dans l’hiver (un hiver, quel hiver ??) pour nettoyer des parcelles qui étaient restées sans entretien pendant des années, et pour entretenir celles qui avaient été nettoyées il y a deux ans.

Le chantier le plus important pour ce début d’année consiste à vider et assécher le petit lac envahi par l’Elodée crépue.

Un système de tuyaux a été mis en place pour vider tranquillement par siphonnage, sans brasser excessivement l’eau du lac, pour éviter tout transfert d’algue. Des filtres ont été mis en place pour compléter le système.

Le CPIE nous envoie les dernières informations :

« Le CPIE 47, gestionnaire en convention avec la commune de Masquières de l’Espace Naturel Sensible du Vallon de la Vergnote, entreprend ce mois-ci des travaux d’éradication de l’Elodée Crépue (Lagarosiphon major).
Cette plante aquatique originaire d’Afrique du sud, prisée des aquariophiles, à complétement colonisé l’un des deux plans d’eau du site. Cette colonisation très impressionnante empêche le développement normal de la plupart des espèces faunistiques et floristiques habituellement présentes.

Après étude et concertation, la vidange et l’assèchement de la pièce d’eau ont finalement été décidé afin d’éliminer définitivement la plante exotique.
Suite à l’autorisation de vidange délivrée par la DDT, les travaux d’assèchement ont débuté ce mois ci. Une pêche de sauvetage est prévue afin de transférer les poissons présents dans l’étang dans un lac en aval.
Des chantiers participatifs pour extraire la biomasse d’élodée seront proposés au cour de l’année. »

Lac

- Salon Habitat 2016

Posté : 28 février, 2016 @ 4:49 dans Environnement, Manifestations | Pas de commentaires »

Salon Habitat Villeneuve 2016 – 4 au 6 mars

Salon habitat 2016

Cette année, le Salon de l’Habitat de Villeneuve se décline en plusieurs Pôles :
Artisanat, Les Créateurs
Autonomie, Service à la personne
Énergie
Habitat
Plaisirs de la table

Accès libre et gratuit de 10h à 19h du vendredi 4 au dimanche 6 mars.

Conseils et animations

Durant les 3 jours du Salon Habitat de Villeneuve sur Lot, les deux conseillers de l’Espace Info énergie du CPIE 47 pourront répondre à toutes vos questions énergie et habitat.

Sur le Pôle énergie vous pourrez également :
- Assister à la projection de vidéos explicatives
- Découvrir de nouvelles maquettes sur la mise en œuvre d’isolation dans l’habitat
- Visiter l’exposition sur les éco-gestes au quotidien

L’Espace Info Energie du CPIE accueille et informe le public gratuitement, de façon neutre et indépendante, sur les questions d’efficacité énergétique, de maîtrise de l’énergie dans l’habitat, d’énergies renouvelables et plus globalement sur l’ensemble des sujets liés au développement durable.

Conférences – débats

Tout le week-end, le Pôle énergie animé par le CPIE 47 accueille des conférences gratuites sur l’habitat.

Vendredi 4 mars à 9h
Aides financières à la rénovation
Essentiellement destinée aux professionnels du secteur de l’habitat mais également accessible aux particuliers, cette conférence présentera les nouvelles aides financières 2016 pour la rénovation énergétique des logements.

Vendredi 4 mars à 17h30
2016, l’année pour emprunter ?
Un spécialiste du crédit immobilier sera là pour vous parler des dernières mesures gouvernementales et en particulier le PTZ (prêt à taux zéro).

Samedi 5 mars à 17h30

La rénovation! De l’économie et du confort
Les conseillers du CPIE 47 présenteront les bonnes pratiques pour monter un projet de rénovation thermique performant : les bonnes questions à se poser, le choix des matériaux et matériels et comment trouver des professionnels compétents.

- Sortie Traces et empreintes à la Vergnote

Posté : 23 février, 2016 @ 9:24 dans Environnement, Manifestations, Vergnote | Pas de commentaires »

Le CPIE ARPE47 organise une sortie Traces et empreintes le samedi 27 février dans le vallon de la Vergnote

Empreinte

« Mais à qui appartient cette empreinte ? ». Tout le monde s’est probablement posé cette question au moins une fois, à la vue d’une trace imprimée dans la boue.
Le samedi 27 février, partez avec nous à la découverte des empreintes, traces, laissés, poils, plumes et autres indices de présence de nos amis les bêtes. Apprenez à déchiffrer la présence de la loutre, du sanglier ou du geai des chêne au fil d’une ballade sur l’Espace Naturel Sensible du Vallon de la Vergnote à Masquières.

Rendez-vous devant la mairie de Masquières le 27 février à 10 h.

Durée prévue de la sortie : 1 h 30 à 2 h.
Prévoir chaussures de randonnée ou bottes ainsi que des vêtements chauds.

 

- Des nouvelles de Tera, l’éco-hameau

Posté : 13 février, 2016 @ 2:47 dans Environnement, Tera | Pas de commentaires »

Comme ce projet nous intéresse fortement, nous vous donnerons régulièrement les informations que nous aurons, dès qu’elles nous parviendront, particulièrement grâce aux moyens de communication mis en place par l’association Tera (lettre d’information, forum,…).

Si vous voulez suivre de plus prés le développement de ce projet, vous pouvez vous abonner directement à la lettre d’information hebdomadaire diffusée par l’association en cliquant sur le lien ci-dessous.

 

Pour s’inscrire à la lettre hebdomadaire, c’est ici

 

Dans la lettre d’information de cette semaine, on trouve les premières esquisses de la maison démontable faisant l’objet de la première partie du projet.

« La commission Architecture

Ses membres ont arrêté les bases de notre premier prototype.  E.V.A. Light sera donc une maison en bois, ronde sur 12 pans de 40 m². Réhaussée à 3 mètres de hauteur, elle sera dotée d’une mezzanine et d’un bloc sanitaire (toilette sèche, lavabo et douche). Sa régulation thermique sera renforcée pour un meilleur confort d’été. Avec l’aide d’Yves (www.maisonsnomades.net),  de Laurent notre architecte et de Bruno, Franck a pu réaliser les premiers plans de la maison. Prochaines étapes :

  •  Calculer la résistance de l’ossature pour soutenir un toit à base de petites tuiles

  • Commander le bois auprès de la plateforme créée par la communauté de communes du Fumelois

  • Aménager  l’atelier et ses abords pour y mettre en forme et assembler les éléments de l’ossature »

Vous voulez participer à cette commission ? contact@tera.coop

Maison Tera 1

 

- L’espérance de vie recule en France

Posté : 8 février, 2016 @ 10:49 dans Environnement, Non classé, Point de vue | Pas de commentaires »

Le site d’informations Reporterre publie un article très intéressant sur la dernière statistique de l’INSEE concernant l’espérance de vie en France en 2015.

Pour la première fois depuis 1969, l’espérance de vie a reculé, de -0,3 an pour les femmes et de -0,4 an pour les hommes.

André Cicolella, président du réseau Environnement santé, tient une tribune dans laquelle il voit dans ce recul la conséquence de la crise sanitaire dans laquelle s’enfonce la France à cause de la multiplication des maladies chroniques, dont les causes sont environnementales.

Changement de l’alimentation, pollution chimique généralisée, sédentarité mais aussi précarité… les facteurs de risque ont changé radicalement et influent fortement sur l’espérance de vie des Français.

Vous trouverez l’intégralité de cet article en cliquant sur le lien ci-dessous.

L’article de Reporterre.

Dessin red espérance vie

 

- Attention radar double sens

Posté : 6 février, 2016 @ 2:46 dans Environnement, Réflexions diverses et variées | Pas de commentaires »

Automobilistes attention !

Depuis le mois de janvier, le radar de vitesse de Bourlens est à double sens.

Un panneau a été installé vers l’aire de Bourlens dans le sens Fumel vers Tournon pour indiquer cette nouveauté.

nouveau-panneau-radar

Il flashe arrière dans le sens Tournon vers Fumel et avant dans le sens Fumel vers Tournon.

Soyez vigilants, mais surtout prudents !

1234567
 

Christophe Gazam Betty - an... |
Dodge Xenon Headlights |
Politiqueanalyse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Petit-Quevilly Bleu Marine
| Le Petit-Quevilly Bleu Marine
| Aucoeurduvillage