Masquieres : les Chroniques

L'actualité de la vie à Masquières (Lot et Garonne)

Archive pour avril, 2016

- Loto à Masquières

Posté : 28 avril, 2016 @ 1:18 dans Manifestations | Pas de commentaires »

Le comité des fêtes de Masquières organise son traditionnel loto, le

 

vendredi 6 mai à 21h00

salle des fêtes de Masquières.

 

De nombreux lots à gagner !

- Une belle phrase !

Posté : 23 avril, 2016 @ 7:54 dans Environnement, Réflexions diverses et variées | Pas de commentaires »

Ian MacMillan, célèbre ornithologue américain du début du 20° siècle a eu un jour cette phrase :

« Il faut sauver les condors, non pas seulement parce que nous avons besoin des condors, mais parce que nous avons besoin de développer les qualités humaines nécessaires pour les sauver; car ce sont ces qualités là dont nous aurons besoin pour nous sauver nous-mêmes ».

condor

 

Je trouve cette phrase belle et bien vue, particulièrement au regard des derniers évènements qui se déroulent à Masquières, évènements empreints d’intolérance, de repli sur soi, de rejet de « l’autre » et d’égoïsme.

P. Beaumier

- Pétition or not pétition : là est la question !

Posté : 19 avril, 2016 @ 10:12 dans Environnement, Point de vue | 1 commentaire »

Le matin au réveil, je regarde la place du village ,l’aire de pique-nique avec son herbe parsemée de pâquerettes et les jeux des enfants, vue charmante et champêtre .

Quand tout à coup me saute aux yeux des zones d’herbe complètement brûlée sous les tables en bois, autour des poteaux de la barrière de protection, autour des arbres et le long des rondins délimitant la zone gravillonnée de l’aire de jeux.

pesticides à masquières 15.04.2016 020

Eh oui ! mesdames,  messieurs ,   l’employée municipale au lieu de couper, d’arracher, retirer d’une façon quelconque mais inoffensive les herbes un peu hautes ,gênantes, mauvaises, ? ? ? ? dans l’aire de jeux et de pique-nique les a arroseés comme d’ailleurs, la propriété des sieurs Richard (propriété privée) , de pesticides et quels pesticides !

pesticides à masquières 15.04.2016 011

Car pour brûler ça comme ça, il faut y aller fort ! Qu’on ne vienne pas me dire qu’il s’agit de traitement bio  ça n’existe pas du bio capable de brûler de l’herbe de cette façon; d’ailleurs toutes les ville n’utilisant plus les pesticides  « classiques » n’utilisent que des méthodes manuelles ou tout simplement laissent quelques herbes folles car il n’y a pas de pesticides bio, ça n’existe pas, le bio ça n’est pas fait pour tuer.

      A Masquières, M le maire et sa fidèle assistante arrosent  l’aire de jeux pour les enfants de pesticides ( n’en aurait-on pas non plus aspergé les gravillons des fois qu’un brin d’herbe mal intentionné se faufile ; ça serait moins fatiguant à retirer qu’à la main); quand aux gens qui viennent  s’asseoir aux tables ils vont être obligés de porter des cuissardes s’il ne veulent pas mettre les pieds dans de l’herbe toxique; adieu, les orteils dans l’herbe verte et les pâquerettes pour se rafraîchir, après une petite randonnée à pieds par exemple.

      Normal ! va t on me répondre .Alors, je pose la question ;est ce que avant de manger dehors par beau temps, ils  arrosent le dessous de la table de pesticides , ou le dessous de  la balançoire des enfants avant leurs jeux  ? ! ? !. Si ça n’est pas de la bêtise, c’est de la malveillance ; dans l’un ou l’autre cas c’est inadmissible et pourtant là, pas de pétition ?

      Autre cas d’utilisation irraisonnée des pesticides, près des vignes à la limite du Lot aux  hauts de Lartel ou lors des traitements de celles ci ou des champs de céréales, les voisins sont obligés de rester calfeutrés chez eux car cela devient quasi irrespirable et les personnes fragiles des bronches se retrouvent mystérieusement en difficulté en même temps; et, ensuite on retrouve une hécatombe de petits oiseaux au sol mais  là, c’est normal aussi va t on me dire car en effet,  pas de pétition non plus.

       Quand M le maire pose un permis de construire pour un bâtiment de 780m2 et 10m de haut pour l’installation d’un jeune agriculteur, installation qui ne se fera jamais,  sur le versant visible de tout le village et qui va tout défigurer, quand cela risque de faire chuter les prix des maison de l’ordre d’au moins 10 à 20 % alors que jusqu’ici à Masquières la valeur des biens est restée assez bonne du fait d’un environnement pas trop défiguré, là on semble répondre aussi c’est très bien, c’est normal .

En tout cas pas de pétition.

      Et par contre lorsque un groupe de personne veulent  construire une maison en bois et faire un jardin bio, là on fait une pétition car bien entendu au vu de ce qui précède, à Masquières, on ne saurait tolérer de pareilles choses ; une construction en bois et des cultures bio c’est forcement une secte.  Alors là on pétitionne à tout va.


J’aimerai qu’on m’explique, est ce que je vis dans un monde parallèle ?

 

Danielle CHAGOT AVEQUIN

- Réunion de conseil municipal

Posté : 11 avril, 2016 @ 11:14 dans A propos du Conseil municipal | Pas de commentaires »

Le conseil municipal se réunira

vendredi 15 avril à 20h30

en mairie.

Ordre du jour :

1 – Vote du budget 2016,

2 – Voirie 2016,

3 – Vallon de la Vergnotte : demande de subventions pour gestion

- Conférence sur les moulins du Boudouyssou

Posté : 8 avril, 2016 @ 4:10 dans Manifestations | Pas de commentaires »

Les amis de Montayral organisent une conférence sur les moulins du Boudouyssou qui sera donnée par Pierre SIMON.

Elle se tiendra :

vendredi 15 avril à 20h30

salle Mortefond à Montayral.

Le Boudouyssou naît aux limites du département du Lot et rejoint la rivière Lot à Penne. Il garde une grande densité de moulins, nous en connaissons 38 sur les 32 km du Boudouyssou, presque tous consacrés à moudre la farine.

Après avoir travaillé sur les moulins qui manifestent dès le XVIIIe siècle une activité préindustrielle, comme les forges et les papeteries de la Lémance), Pierre SIMON nous entraîne à découvrir des moulins plus modestes qui nous permettent peut-être mieux de goûter une promenade à travers champs dans une vallée trop oubliée.
 
Le conférencier propose une approche à la fois sociale, économique et paysagère à partir de photos, et de documents d’archives originaux, poursuivant les recherches de Jean Cubelier (voyez son article dans la Revue de l’Agenais de 2005, p. 979 à 991) et d’Alain Beschi (voyez les fiches de l’inventaire sur le site Mérimée), profitant des apports de l’exposition des archives départementales de la Gironde qui vient de se clore et de l’inlassable travail d’inventaire et de mise en valeur des amis des moulins.
affiche 15 avril
 

Christophe Gazam Betty - an... |
Dodge Xenon Headlights |
Politiqueanalyse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Petit-Quevilly Bleu Marine
| Le Petit-Quevilly Bleu Marine
| Aucoeurduvillage