Masquieres : les Chroniques

L'actualité de la vie à Masquières (Lot et Garonne)

Archive pour le 7 mars, 2016

- Une pépite (2) – Pâtisseries

Posté : 7 mars, 2016 @ 10:29 dans Réflexions diverses et variées | Pas de commentaires »

Aujourd’hui, dans l’ouvrage dont nous parlions précédemment, nous allons nous pencher sur quelques recettes de pâtisseries.

Ces recettes sont en général très digestes, faciles à réaliser et très économiques….

BEIGNETS ÉCONOMIQUES

Ingrédients :

Tranches de mie de pain, lait, sel, fleur d’oranger ou vanille, deux œufs, graisse ou huile, sucre en poudre, confiture.

Recette :

Coupez en carrés, de l’épaisseur d’un doigt et du diamètre d’une pièce de cinq francs (aie, il va falloir faire la conversion en €), des tranches de mie de pain rassis (bon, je veux bien, mais des carrés ronds, il va falloir m’expliquer…); mettez ces carrés dans un plat; versez dessus du lait bouillant très sucré, un peu salé et dans lequel vous aurez mis de la fleur d’oranger ou de la vanille. Laissez quelques heures (combien ? on sait pas, c’est comme le fut du canon…).

La mie ayant bu tout le lait, battez deux œufs et versez sur le pain trempé. Au bout d’une heure, mettez à frire avec précaution les carrés de pain à la graisse ou à l’huile bouillante (mais non, c’est pas le pain qui est à la graisse bouillante, c’est DANS la graisse bouillante !).

Saupoudrez de sucre, placez au milieu de chaque pain gros comme une cerise de confiture de groseille et servez.

En fait, c’est des pains dorés avec de la confiture dessus, mais pas trop !!

beignets-bananes

En fait, je suis pas certain du tout que ça donne ça !!

GÂTEAU DE HARICOTS

Ingrédients :

300 grammes de haricots, 190 grammes de figues, deux morceaux de sucre, un peu de vanille.

Recette :

Faites tremper les haricots (bon déjà on sait que c’est pas des haricots verts…), faites les cuire, passez les en une purée épaisse. Lavez les figues, coupez les en morceaux, faites les cuire à la vanille, mêlez-les aux haricots et faites réduire le tout le plus possible. Caramélisez un moule, versez-y la préparation et laissez-la refroidir. Démoulez à froid.

GÂTEAU AU LARD (mais oui, c’est dans les pâtisseries !)

Pas de liste d’ingrédients !

Recette :

Coupez du lard en petits dés (combien????); faites en revenir la moitié dans une poêle. Quand il aura pris couleur (joli, non comme formule?), vous le mélangerez à de la pâte formée d’œufs, de farine de maïs, d’un peu d’eau et de sel (là, débrouillez-vous pour la pâte !). Joignez-y naturellement la graisse que le lard aura formé en dorant (ben voyons, on est plus à ça prés…). Vous obtiendrez ainsi une pâte grasse (tu parles !!) et de belle apparence que vous mettrez dans un plat allant au feu. Elle doit avoir un doigt d’épaisseur. Parsemez le dessus de petits morceaux de lard non cuits (pour la déco… ??). Mettez le plat au four ou glissez le sous la rampe à gaz du fourneau (en 1926, grand luxe) et faites cuire à demi-feu.

Voilà quelques exemples de ce qui se proposait en recettes en 1926 !

Dans un prochain épisode, nous aborderons le délicat problème de la conservation des aliments, quand on avait pas de congélateur…

 

Christophe Gazam Betty - an... |
Dodge Xenon Headlights |
Politiqueanalyse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Petit-Quevilly Bleu Marine
| Le Petit-Quevilly Bleu Marine
| Aucoeurduvillage