Masquieres : les Chroniques

L'actualité de la vie à Masquières (Lot et Garonne)

- La vengeance des plantes zombies

Classé dans : Environnement,Réflexions diverses et variées — 14 décembre 2015 @ 19 h 27 min

Dans le dernier numéro de l’excellente revue CLES, je suis tombé sur l’article ci-dessous que je soumets à votre appréciation.

ÉCOLOGIE

LA VENGEANCE DES PLANTES ZOMBIES

 Martine CASTELLO

 Les agriculteurs la voient comme la pire des mauvaises herbes, les écolos comme une punition : 1′amarante, la plante sacrée des Incas, symbole d’immortalité et dotée de multiples vertus diététiques, a décidé de réagir à l’agression dont elle est victime.

 

Pour survivre au plus puissant des herbicides inventés par l’homme – le glyphosate, plus connu sous son nom commercial de Roundup et épandu à haute dose sur les cultures OGM – la << mauvaise herbe » s’est transformée en super mauvaise herbe résistante. Tel un Terminator, le Roundup est censé tuer tous les végétaux, sauf les manipulés dont le patrimoine génétique a justement été transformé pour résister à ses effets délétères. Mais c’est oublier un peu vite l’intelligence des plantes…

 

Voleuse de gène. Depuis 1a naissance des premières plantations OGM, il y a trente ans, les mauvaises herbes ont trouvé la parade. Dans le cas de l’amarante, le phénomène a été étudié avec précision : elle a réussi à voler aux plantes manipulées leur gène de résistance aux herbicides.

La contre-attaque de 1′amarante mutante â commencé en2004, dans les grands champs de cultures de soja transgénique de Géorgie (Etats-Unis) où plus de 5 000 hectares ont dû être abandonnés. On la retrouve aujourd’hui dans toutes les zones de cultures OGM du Sud-est et du Midwest américains.

Elle produit des millions de graines minuscules, ses racines sont profondes, elle pousse de cinq centimètres par jour et résiste à tout. Les agriculteurs doivent l’arracher à la main quand ils n’abandonnent pas leurs récoltes.

 

Fuite en avant. Mais ce n’est pas tout. Car la plante zombie a fait des disciples. Chaque année, de nouvelles herbes mutantes s’épanouissent dans les champs de cultures OGM, en Inde, au Brésil, en Chine, en Argentine. Leurs mécanismes de défense sont efficaces et se transmettent à leur descendance. Le ministère de 1′Agriculture américain en a déjà recensé une trentaine. La firme Monsanto, qui commercialise le Roundup, ne nie pas le problème et propose comme remèdes de nouveaux cocktails d’herbicides et toujours plus de recherches sur les gènes de résistance pour OGM.

 

Mais la Fuite en avant est-elle une solution ?

amarante

 

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire

 

Christophe Gazam Betty - an... |
Dodge Xenon Headlights |
Politiqueanalyse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Petit-Quevilly Bleu Marine
| Le Petit-Quevilly Bleu Marine
| Aucoeurduvillage