Masquieres : les Chroniques

L'actualité de la vie à Masquières (Lot et Garonne)

- Le blog et le maire

Classé dans : A propos du Conseil municipal,On parle de Masquières,Point de vue — 1 décembre 2015 @ 17 h 27 min

L’ordre du jour du conseil municipal du 19 novembre dernier comportait une « question diverse », laconique, pour le moins étonnante : ‘Blog’.

 

Dans ma grande candeur, je me suis dit que peut-être le maire souhaitait faire de ce blog un outil de communication plus élaboré, au service des citoyens de Masquières.

 

N’ayant pas pu être présent lors de la réunion de conseil, on m’a rapporté le courroux du maire et de certains conseillers à propos du blog ; bigre ! Un article, au titre poétique : « Les feuilles mortes se ramassent à la pelle », a provoqué une atteinte d’ego tellement forte qu’il a fallu que le sujet soit mis à l’ordre du jour du conseil municipal.

 

Ayant été plus ou moins mis en cause dans la gestion du blog, je réponds dans cet article sur quelques points.

 

D’abord, mettre le blog en sujet de l’ordre du jour revient à mettre en discussion du conseil municipal un outil d’information. Un peu comme si on trouvait à l’ordre du jour du prochain conseil :

-        la Dépêche

-        Sud Ouest

-        Tournon Reporter (salut Stéphane).

-        Club Libre Expression en Fumélois (un blog collègue)

-        la Feuille (j’aime bien)

 

Un peu comme si à l’ordre du jour du prochain conseil des ministres on trouvait : le Canard Enchaîné, ou Libération ou Paris Match !

 

Surprenant, non ?? Parce qu’au fond, le blog n’est qu’un outil technique de communication, important pour la liberté d’expression et la démocratie, et contrairement à ses illustres collègues papier, accessible à tous les citoyens.

 

Comme je l’ai déjà écrit ici, il y a l’outil et le contenu. Mettre en cause l’outil quand le contenu ne plait pas relève d’une certaine méconnaissance du fonctionnement du blog. Donc, je le redis, tout le monde peut proposer un article ou un commentaire. L’auteur est responsable de ce qu’il écrit, le modérateur du blog est responsable du caractère non injurieux de ce qui est écrit. Il doit s’assurer du respect des lois en vigueur et s’assurer que les textes publiés ne comportent pas de propos racistes, xénophobes ou susceptibles de tomber sous le coup de la loi.

 

Ce n’est bien entendu pas le cas de l’article incriminé qui présente un point de vue de citoyen, contestable sur le fond si on est pas d’accord, mais n’appelant aucune critique sur la forme ou sur sa publication (un commentaire est toujours le bienvenu).

 

On m’aurait également reproché de ne pas avoir publié des articles ou des commentaires qui ont été adressés au modérateur du blog que je suis.

 

Oui, j’ai rejeté quelques commentaires dont la rédaction à base d’injures m’interdisait la publication. L’outil ne me donne pas la possibilité de modifier un texte dans un commentaire, donc soit je le publie dans son intégralité, soit je le rejette.

 J’ai, à titre personnel, reçu des courriels d’injures que je n’ai bien entendu pas publiés, ils ne méritent pas qu’on s’y attarde.

 

Il est d’ailleurs très rigolo de remarquer que dès qu’on aborde certains sujets les réactions sont vives, voir virulentes, alors que d’autres, plus graves, n’attirent pas le commentaire. Par exemple, il suffit que soit publié un article ou un commentaire sur l’agriculture, les pesticides ou les quads pour qu’une avalanche de commentaires arrive, et, souvent, c’est sur ces sujets que les injures pleuvent.

 

Le maire de Masquières m’a fait remarquer qu’il n’avait « pas de temps à perdre avec ça », c’est son droit le plus absolu, c’est dommage qu’il consacre du temps du conseil municipal à « ça ».

 

Pour lui, le débat doit se faire « les yeux dans les yeux », de façon virile, voir agressive. Ce n’est pas mon point de vue et fort heureusement la démocratie a d’autres modes d’expression que l’affrontement de deux « grandes gueules », affrontement souvent stérile et inefficace.

 

Voilà ces quelques explications, le blog continuera à exister et à publier tous les articles qu’on voudra lui soumettre et tous les internautes peuvent participer ; c’est le but de cet outil, ouvert, où on peut poser calmement son propos ou sa critique, même virulente et où le débat est toujours le bienvenu.

 

P. Beaumier

Modérateur

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire

 

Christophe Gazam Betty - an... |
Dodge Xenon Headlights |
Politiqueanalyse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Petit-Quevilly Bleu Marine
| Le Petit-Quevilly Bleu Marine
| Aucoeurduvillage